Un rapport récent de deux chercheurs israéliens, Gideon Koren et Rana Cohen, publié dans le Journal of Cannabis Research, présente les cas de quatre femmes enceintes souffrant de graves nausées matinales (hyperemesis gravidarum).

L’une d’entre elles décrit : “Lors de sa deuxième grossesse, l’HG [nausées matinales] a commencé à 4 semaines avec jusqu’à 70 épisodes de vomissements par jour, nécessitant des hospitalisations répétées…”.

Toutes ces femmes ont trouvé que 2 ou 3 bouffées de marijuana riche en THC (~20% THC, 1% CBD) étaient utiles pour réduire ou prévenir les vomissements et inverser la perte de poids. L’effet de l’inhalation de petites quantités de marijuana durait 2 à 4 heures, puis elles recommençaient à prendre des doses, pour un total de 1 à 2 grammes par jour. Il semble que les chercheurs n’aient pas recommandé cette méthode aux patients, mais qu’ils se soient mis d’accord sur des doses similaires de manière indépendante.

Les bébés ont maintenant 4 ans et aucun problème de développement n’est apparu.

Les auteurs insistent sur le fait qu’ils n’ont pas prouvé que le cannabis pouvait être utilisé sans danger pendant la grossesse, mais leurs travaux mettent en évidence la possibilité d’utiliser du cannabis riche en THC pour traiter les fortes nausées matinales.

Voir l’étude : L’utilisation du cannabis pour l’Hyperemesis Gravidarum (HG)